Ma deuxième année d’école – Le Lycée Français International de Bangkok

Après ma première année passée dans une école mi-anglaise, mi-japonaise, mi-thaïlandaise (je sais, cela fait trois demis, mais nous sommes en Thaïlande, pays où la logique est parfois  “différente”), mes parents se sont mis à la recherche d’une école internationale pour moi. C’est expliqué en anglais ici : International Schools in Bangkok et je vais vous le résumer en français ici.

Il y a de nombreux expatriés à Bangkok (les Japonais étant les plus nombreux) et donc de nombreuses écoles internationales. Elles ont toutes un point commun, elles sont chères, et la majorité dispense l’enseignement en anglais.

Mais le fait d’être cher ne garantit pas la qualité de l’enseignement et donc un peu de recherche est nécessaire. Et lorsque vous creusez un peu, le choix se restreint très rapidement, et vous restez avec trois écoles anglophones ayant une excellente réputation: Pattani School, NIST et ISB. Elles sont non seulement excellentes mais on passe aussi de la catégorie chère à la catégorie très chère (comme quoi le cout a quand même une influence sur la qualité).

Le cout est une chose mais la principale pierre d’achoppement est le langage. Rien contre l’anglais mais comment vais-je apprendre le français dans une école anglaise? La réponse est assez simple, je ne l’apprendrai jamais. Et mon papa s’est donc tourné vers une autre option: Le Lycée Français International de Bangkok situé à Ladprao.

Ils ont décidé de m’y mettre pour les raisons suivantes:

1. Des raisons culturelles

Mon papa est Européen francophone, ma maman est Thaïlandaise et mes parents parlent anglais entre eux. Les deux langues que j’entends le plus souvent sont donc le thaïlandais et l’anglais, et plus rarement le français, vu que mon papa travaille et voyage beaucoup. Et donc, le seul moyen pour moi de parler français est de le pratiquer à l’école. Cela me permettra de communiquer beaucoup plus facilement avec la famille de mon papa en Europe.

lycée français_bangkok_entrée2. Le niveau d’éducation

A l’exception des écoles que j’ai mentionnées plus haut, il est assez difficile pour mes parents d’évaluer le niveau d’éducation dans une école anglophone à Bangkok. Plus facile pour le Lycée Français, c’est le même niveau, si pas meilleur, que les meilleurs lycées de France. Mais avec une importance accrue accordée à la connaissance des langues. Il y a des classes bilingues français-anglais et des cours de Thaïlandais additionnels pour les enfants dont un des parents est Thaïlandais.

lycée français_bangkok_eurasien3. Les coûts

L’éducation n’a pas de prix mais, à niveau d’éducation équivalent, le prix entre en ligne de compte. Et le Lycée Français reste plus abordable que les trois meilleures écoles anglophones de Bangkok, et que probablement beaucoup d’autres d’ailleurs.

lycée français_bangkok_rugby_eurasianEt donc en conclusion, je suis maintenant au Lycée français International de Bangkok et ce, depuis la deuxième maternelle. Et si, lorsque je suis arrivé à l’école, il y a environ un an et demi, je ne parlais presque pas français, je parle maintenant couramment et peut enfin discuter de choses sérieuses avec mon papa.

Comme, par exemple: “Est-ce qu’on n’achèterait pas une Playstation 3, çà a l’air super?” 😀

Voici d’autres photos prises dans mon école, nous allions apprendre comment faire la cuisine dans un restaurant de Bangkok.

Lycée français_bangkok_enfantslycée français_bangkokEt nous voici en classe

Lycée français_Bangkok_maternellesEt j’espère y rester de nombreuses années.

4 thoughts on “Ma deuxième année d’école – Le Lycée Français International de Bangkok

  1. élodie et alex

    Salut,

    cela à l’air chouette ce lycée.Mais combien cela coûte t’il pour une fille qui entre au lycée et un garçon en CE2.
    En plus je veux être près d’eux et donc acheter une maison dans le quartier du lycée.
    Sinon ce serait le rêve à part que moi et ma femme on aime PETCHABUN.
    Enfin tu l’a compris, je voudrais savoir le prix par année scolaire pour 2 enfants français qui parlent pratiquement pas thai. Moi je rêve de vivre en Thailande avec ma femme thai qui à bien envie de revenir dans son pays.
    Mais ils sont bons à l’école alors si je peux leur payer une bonne scolarité il faut que je le fasse.
    En France on est malheureux ( trop stressé ).
    A chaque fois que je vais à Petchabun, je ne veux pas retourner en France.
    Merci de me répondre et bravo pour ton Français.
    stéphane

  2. Biscarrat Fanny

    Bonjour j’ai adoré les photos du lycée car j’ai fais ma scolarité la bas de 2003 a 2009 donc toute la primaire c’était super et je ne l’oublierai jamais merci

    Fanny Biscarrat

    1. Eurasienthai Post author

      Merci. Il y aura certainement beaucoup d’autres photos dans le futur vu que Eurasien Thai n’est que en CP

Comments are closed.